ACCUEIL > DE L'ILE SEGUIN > LA CUISNE DE L'EXTRAORDINAIRE > LES GRANDES TABLES DE L'ÎLE SEGUIN, PRIX FOODING GUIDE 2012 DU MEILLEUR DÉCOR

LES GRANDES TABLES DE L'ÎLE SEGUIN, PRIX FOODING GUIDE 2012 DU MEILLEUR DÉCOR

Posté le 06 décembre 2011 par Magali

"C'est posé là, sur l'île Seguin où il n'y a plus rien (si l'on excepte au loin le chapiteau blanc du Cirque en Chantier) en attendant le programme de Jean Nouvel qui fera définitivement oublier Renault Billancourt.

Un squelette de tubulures supportant une longue salle fonctionnaliste bardée de panneaux d'aggloméré, tables recouvertes de métal anthracite, chaises de CM2, terrassée aux deux bouts, côté Boulogne et côté Meudon, au-dessus des péniches qui passent.

Mais cette belle architecture de Pier Schneider et François Wunschel n'est que provisoire, puisque dans trois ans, on démonte.

Premier concept.

C'est Arnaud Daguin, le chef d'Hegia à Hasparren et de la saison passée au Café Pleyel, qui anime la cuisine.

Second concept : on n'y mange (presque) que des fruits et des légumes, des herbes, des graines (de fenouil, de sésame sur la table, avec du paprika), en salade (de champignons nappés d'une mousse de queues de champis), rôtis (superbe assiette de navets, carottes, céleris cuits avec leur peau), pochés (pêches avec gelée d'agar-agar)... Rapportés par le chef de ses producteurs bio du Sud-Ouest.

Trois entrées, trois plats, trois desserts, c'est concis, modeste, cohérent, délicieux.

Le vin idem, direct : montlouis pétillant de Jousset, côtes-de-duras La Pie Colette, côtes-du-rhône Poignée de Raisins, à partir de 18 € la bouteille, 4,50 € le verre.

Le repas est à 20-24 €, plus un plat de viande et un plat de poisson à 18 €.

En fait, un restaurant comme on les aime. Avec, en plus, une fin (heureuse) annoncée. Belle leçon de légèreté." // Y.N.

La page du Fooding

Les grandes Tables de l'île Seguin - PARIS